collaborations

ITHAK + HAKIM HAMADOUCHE

Seb El Zin, Thomas Ballarini, Fanny Lasfargues, Hakim Hamadouche – by Pierre Vital-Durand

Présentation

par Benjamin Minimum

« Certaines rencontres musicales ressemblent à des visites de politesse où chaque artiste se contente de rester sur le seuil de l’univers de l’autre, sans prendre le risque d’aller plus loin. Hakim Hamadouche et le groupe Ithak ont ouvert portes et fenêtres en grand. Ils ont relevé le pari de l’aventure totale et créé un répertoire commun inédit, délivré en avant-première pour Arabofolies.

L’Algérien Hakim Hamadouche, chanteur, compositeur et maître du mandoluth, fut le lieutenant fidèle de Rachid Taha pendant 25 ans, tout en expérimentant avec de nombreux autres artistes (Tricky, Patti Smith, Christophe…). A la croisée du jazz, du punk rock et du chaâbi, ce musicien friand de métaphores poétiques et de rencontres a sorti l’album Hakim Hamadouche Live en fin d’année 2019.

Le groupe Ithak, acronyme d’Institut Techno Harmonique d’Accordage Kosmique, a été créé en 2005 autour du compositeur et poète Seb El Zin. Son parcours permet de définir ses terrains d’investigations sonores. Il est passé par l’Ircam, a fait du hip-hop et du hardcore et est adepte de noise, de psychédélisme, de poésie surréaliste et d’électro. Il a découvert la musique ottomane en Turquie, où il s’est initié à la flûte ney et au luth saz. Autant d’ingrédients éclectiques qu’il manipule et décloisonne au sein d’Ithak et de son autre formation Anarchist Republic of Bzzz, terrain de ses collaborations avec Arto Lindsay, Archie Shepp, Marc Ribot ou Mike Ladd.

Les deux explorateurs sont accompagnés pour l’occasion par les inventifs virtuoses Thomas Ballarini à la batterie et Fanny Lasfargues à la basse »


Nous aurons un immense plaisir à vous retrouver pour la création, à l’Institut du Monde Arabe de Paris, dans le cadre du festival Arabofolies :

jeudi 5 mars 2020.

Hakim Hamadouche au mandoluth